Une transaction immobilière s'étend bien au-delà des considérations financières. Décider d'acheter ou de vendre une propriété (...)

Capsules immobilières

 

 

 Quand on veut  vraiment vendre

 

  • Plus que les mots, les couleurs et les sons :
  • D’abord l’odeur.  Le cerveau enregistre ces images olfactives et on s’en rappelle, quelle mémoire ce nez! A défaut d’air pur, armez-vous d’un diffuseur parfumé dès l’entrée!  P.S. Petit test courageux, demandez à vos vrais amis leur avis sur l’odeur de votre maison.
  • Jeux de lumière.  Une maison ou toutes les pièces jouissent d’une lumière tamisée, même en plein jour, pas de jeu de cache-cache à la recherche des commutateurs. Comme au théâtre, tirez les rideaux.
    En passant , les draps ne sont pas ce qu’il y a de mieux pour habiller les fenêtres .
  • Opération tornade blanche. Madame Blancheville est passée, une odeur de propreté pour la mémoire olfactive, des éviers qui étincellent, de l’inox sans marque de doigts, des tapis sans taches bizarres, et vive le verre pour voir au travers.
  • Les petites emplettes.  Rideaux de douche, siège de toilette , couvre-lits si vous aviez déjà l’intention de les changer, la touche finale dans les accessoires!
  • La procrastination coûte cher.  La petite goutte du robinet, les joints noircis autour du bain, le cerne séché au plafond, les joints de plâtre décollés, une tuile céramique fendue, le plancher flottant qui flotte, le tiroir qui « jamme, la porte qui frotte dans son cadre.
  • Liste à faire chéri.  Une réparation insignifiante pour le vendeur est plutôt signifiante pour l’acheteur, sinon attendez-vous à une liste d’épicerie en annexe de la promesse d’achat!
  • Ce n’est pas un showroom.  De l’over selling ca ressemble à une table mise comme pour un repas de noces et plus prétentieux encore sont les coupes de champagne dans un cabaret sur votre lit !
  • Faire le vide , faire plus grand. On aurait envie de faire une petite razzia sur les bibelots, sur le comptoir de cuisine, les pense-bêtes aimantés sur le frigo, et le torchon qui pendouille, les journaux en bataille et la lingerie parterre. .
     
  • Ce n’est pas le temps d’économiser sur le chauffage. La zone «confort » fait l'affaire de tout le monde !
  • Fichez le camp. Laissez les acheteurs partir à la découverte, pourquoi vanter les bienfaits de la piscine si l’acheteur a peur de l’eau et tout a coup il se met à penser tout haut, il veut démolir votre salle de bain flambant neuve !
  • Out le Zoo.  Le chien est le meilleur ami de l’homme, mais comme les amis de nos amis ne sont pas nécessairement nos amis! Les marques d’affection du pitou envers l’acheteur ne sont pas un gage de succès de l’affaire. 
  • Motus et bouche cousue . Vous sentez venir le coup de foudre chez l’acheteur , il faut tourner sa langue 7 fois avant de parler, fuir donc la conversation de poignées de portes, dans la foulée de l’émotion ne pas donner des choses que vous regretteriez, pire que vous aviez déjà promises à la famille.
  • La fin heureuse. Si vous voulez vendre, et que l’acheteur veut acheter, tout ira bien!

 

     Hélène L'Hérault

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand on veut vraiment vendre

Elizabeth Martel | 25-11-2010

Le bon voisinage à Candiac

Elizabeth Martel | 30-06-2010

Des rénovations qui rapportent

Elizabeth Martel | 18-06-2010

Sans courtier : plus payant ?

Elizabeth Martel | 22-04-2010

Plus de sujets